PRÉVOST DANIEL

COMÉDIEN - HUMORISTE

 

BIOGRAPHIE

Né le 20 octobre 1939 à Garches (Seine-et-Oise, aujourd’hui Hauts-de-Seine) d’un père algérien originaire de Kabylie (Tizi Ouzou), Daniel Prévost ne l’apprend que bien plus tard, sa mère lui ayant caché l’origine de son père. Il se rendra dans les années 1990 dans son village d’origine où il retrouvera la famille de son père. Il est le père de Sören Prévost, d’Erling Prévost et de Christophe Prévost qui sont également comédiens.
Il sort de l’école dramatique de la rue Blanche à Paris avec un premier prix de comédie et décroche, en 1964, un rôle au théâtre dans Un certain M. Blot, aux côtés de Michel Serrault. Dès ses débuts, il rencontre Boby Lapointe, ils jouent dans les mêmes cabarets, et Jean Yanne dont il deviendra l’un des acteurs fétiches. Une bonne école pour développer son comique de l’absurde.

Carrière
Il débute assez tôt à la télévision, dans les années 1960 chez Jean-Christophe Averty (Les Raisins verts, Douches écossaises), dans Les Saintes chéries, une série avec Daniel Gélin et dans les sketches de La Caméra invisible. En même temps, il débute au cinéma sous la direction de Gérard Pirès, Michel Audiard et Jean Yanne.
Mais c’est dans la fin des années 1970 qu’il va devenir célèbre avec ses chroniques dans « Le Petit Rapporteur » (1975 – 1976) de Jacques Martin (une émission comique où va également percer Pierre Desproges). Un des reportages les plus connus fut celui que Daniel fit sur le village de Montcuq, avec Pierre Bonte. Il se fait remarquer par le grand public par son humour grinçant. Il devient célèbre aussi par les sketches loufoques écrits par Gébé et Roland Topor pour « Merci Bernard » (1980) de Jean-Michel Ribes. Il anime « Anagram » un jeu télévisé sur TF1 de septembre à décembre 1985.
On le voit ensuite dans d’importants seconds rôles, notamment dans Uranus, en Rochard, cheminot communiste pleutre, souffre-douleur de Gérard Depardieu, Le Dîner de cons, comédie qui a eu un gros succès commercial et pour lequel il obtient le César du meilleur second rôle en jouant Cheval, le contrôleur des impôts et La Vérité si je mens ! 2, en directeur de supermarché qui tire le maximum de ses fournisseurs et finit par se faire rouler.
Il participe à des projets potaches comme La Nuit de l’invasion des nains de jardin venus de l’espace. De plus, en 1999, il présente pendant plusieurs mois « La Grosse émission » sur la chaîne Comédie !. Il alterne sa carrière au cinéma avec des one-man shows de spectacles comiques.
En 2006, dans René Bousquet ou le grand arrangement de Laurent Heynemann, puis en 2007 dans le téléfilm Monsieur Joseph d’Olivier Langlois, il laisse apparaître un registre dramatique qu’on ne lui connaissait pas encore.
En 2008, il tourne sous la direction de Francis Huster dans le film Un homme et son chien, aux côtés de Jean-Paul Belmondo
Lors de l’émission « La traversée du miroir » sur France 5 du 26 février 2012, il a déclaré avoir la double nationalité française et algérienne.

Distinctions
- César 1991 : nomination pour le meilleur second rôle masculin dans Uranus.
- César 1999 : lauréat pour le meilleur second rôle masculin dans Le Dîner de cons.
- Festival de la fiction TV de La Rochelle 2007 : meilleure interprétation masculine pour Monsieur Joseph.

(source Wikipédia)

FILMOGRAPHIE

Cinéma
- 1968 : Erotissimo de Gérard Pirès.
- 1969 : La Fête des mères court-métrage de Gérard Pirès.
- 1970 : Les voisins n’aiment pas la musique de Jacques Fansten.
- 1970 : Caméléon de René Couderc.
- 1971 : Laisse aller, c’est une valse de Georges Lautner : Pierre.
- 1972 : Elle court, elle court la banlieue de Gérard Pirès : L’employé des réclamations de la SNCF.
- 1972 : Elle cause plus… elle flingue de Michel Audiard : Le premier inspecteur.
- 1972 : Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil de Jean Yanne : Sylvestre Ringeard.
- 1972 : La Belle affaire de Jacques Besnard.
- 1972 : L’An 01 de Jacques Doillon.
- 1973 : Moi y’en a vouloir des sous de Jean Yanne : Rozales.
- 1973 : Je sais rien, mais je dirai tout de Pierre Richard : Morel, un policier.
- 1973 : Le Concierge de Jean Girault : Daniel.
- 1973 : La Dernière bourrée à Paris de Raoul André : Philippe.
- 1973 : Juliette et Juliette de Remo Forlani : L’ami du photographe.
- 1973 : Le Permis de conduire de Jean Girault : Le second moniteur.
- 1974 : Comment réussir quand on est con et pleurnichard de Michel Audiard : Le taulier du cabaret.
- 1974 : La Bonne Nouvelle de André Weinfeld : Albert.
- 1974 : Les Chinois à Paris de Jean Yanne : Fontanes.
- 1974 : La Gueule de l’emploi de Jacques Rouland : L’assistant réalisateur.
- 1974 : Y’a un os dans la moulinette de Raoul André : Bob.
- 1975 : Trop c’est trop de Didier Kaminka.
- 1976 : La Situation est grave… mais pas désespérée de Jacques Besnard : Inspecteur Landrin.
- 1976 : Un mari, c’est un mari de Serge Friedman : Lucien.
- 1976 : Cours moi après que je t’attrape de Robert Pouret : Champfrein.
- 1977 : Ne me touchez pas… ou Arrête ton cinéma de Richard Guillon : Paratino, le producteur.
- 1978 : Rien ne va plus de Jean-Michel Ribes : Le syndicaliste.
- 1979 : Je te tiens, tu me tiens par la barbichette de Jean Yanne : Dache.
- 1979 : L’Associé de René Gainville : Zephir.
- 1980 : Sacrés gendarmes de Bernard Launois : Le jeune gendarme.
- 1980 : Voulez-vous un bébé Nobel ? de Robert Pouret : Jean-Philippe Hiagault.
- 1980 : Faites gaffe à la gaffe de Paul Boujenah : Prunus.
- 1983 : Prends ton passe-montagne, on va à la plage d’Eddy Matalon : Antoine Mazin.
- 1983 : Ça va pas être triste de Pierre Sisser : Monsieur Lambert.
- 1983 : Mon curé chez les Thaïlandaises de Robert Thomas : Général Choko.
- 1983 : Adieu foulards de Christian Lara : Le médium.
- 1985 : Liberté, égalité, choucroute de Jean Yanne : Le vizir.
- 1985 : Vive le fric de Raphaël Delpard : Le banquier.
- 1985 : Tranches de vie de François Leterrier : Le présentateur TV.
- 1990 : Uranus de Claude Berri : Rochard, un employé SNCF communiste.
- 1992 : Ville à vendre de Jean-Pierre Mocky : Le capitaine Georges Montier.
- 1992 : Room service de Georges Lautner : Franck.
- 1993 : Une journée chez ma mère de Dominique Cheminal : Le premier égoutier.
- 1993 : L’Œil qui ment de Raoul Ruiz : Le curé.
- 1994 : Le Colonel Chabert d’Yves Angelo : Boucard.
- 1994 : Les Faussaires de Fédéric Blum : Verdouillet.
- 1995 : Ma femme me quitte de Didier Kaminka : Jérémie Duvernois.
- 1996 : Le Plus Beau Métier du monde de Gérard Lauzier : Albert Constantini, le voisin.
- 1996 : La Nuit de l’invasion des nains de jardin venus de l’espace de Dylan Pelot : Voix off.
- 1997 : Tenue correcte exigée de Philippe Lioret : M. Bardon, le concierge de l’hôtel Charles VII.
- 1997 : Violetta, la reine de la moto de Guy Jacques : Kléber.
- 1997 : Droit dans le mur de Pierre Richard : Lucchino.
- 1997 : Le Comédien de Christian de Chalonge : L’acteur.
- 1998 : Un grand cri d’amour de Josiane Balasko : Léon.
- 1998 : Le Dîner de cons de Francis Veber : Lucien Cheval, le contrôleur fiscal.
- 1998 : Astérix et Obélix contre César de Claude Zidi : Prolix.
- 1999 : Les insaisissables de Christian Gion : Grimbert.
- 1999 : Charmants Voisins de Claudio Tonetti : Daniel Berger.
- 2000 : Vive nous ! de Camille de Casabianca : Alain Leroy.
- 2000 : La Vérité si je mens ! 2 de Thomas Gilou : Vierhouten.
- 2001 : Le soleil au-dessus des nuages d’Éric Le Roch : Jean.
- 2001 : Un crime au paradis de Jean Becker : L’avocat Miramont.
- 2002 : Mon idole de Guillaume Canet : M. Balbot.
- 2003 : Pas sur la bouche d’Alain Resnais : Faradel.
- 2006 : La Maison du bonheur de Dany Boon : Jean-Pierre Draquart.
- 2006 : Curriculum de Alexandre Moix (court-métrage) : Guy Michel.
- 2007 : René Bousquet ou le Grand Arrangement de Laurent Heynemann : René Bousquet.
- 2008 : Musée haut, musée bas de Jean-Michel Ribes : Maurice Bagnole.
- 2008 : Home Sweet Home de Didier Le Pêcheur : Albert.
- 2008 : Le bal des finissantes de Sören Prévost (court métrage).
- 2009 : Un homme et son chien de Francis Huster : Achab.
- 2009 : Le Petit Nicolas de Laurent Tirard : M. Moucheboume.
- 2009 : Lucky Luke de James Huth : Pat Poker, le gangster qui dirige Daisy Town.
- 2010 : Les Petits Ruisseaux de Pascal Rabaté : Émile.
- 2013 : Les Invincibles de Frédéric Berthe : Martinez.
- 2013 : Du goudron et des plumes de Pascal Rabaté.
- 2014 : Les vacances du Petit Nicolas de Laurent Tirard : M. Moucheboume.
Note :
Il est souvent crédité à tort pour Le Roi de cœur (1966) de Philippe de Broca. Il avait confirmé dans une émission de Canal+, En aparté, qu’il n’avait jamais participé à ce film.

Télévision
- 1970 : Les Saintes chéries (série télévisée) : le coursier.
- 1977 : Les Folies Offenbach (série télévisée) : Lépine.
- 1988 : Palace (série télévisée) de Jean-Michel Ribes : Bertrand de Bergounioux.
- 1991 : L’Huissier de Pierre Tchernia : Saint-Yves.
- 1991 : Bienvenue à Bellefontaine de Gérard Louvin : Robert.
- 1991 : Dis-moi qui tu hais court métrage de Jean-Pierre Mocky (diffusé dans la collection Myster Mocky présente, sur 13ème rue).
- 1996 : Les Cinq Dernières Minutes (1 épisode) : Commissaire Larcher.
- 1997 : Faussaires et assassins de Pieter Kassowitz : Goudeloup.
- 2000 : Charmants voisins de Claudio Tonetti : Daniel Berger.
- 2004 : Volpone de Frédéric Auburtin : Mosca.
- 2004 : Sodome et Virginie de Laurent Preyale : Romeo.
- 2005 : Galilée ou l’Amour de Dieu de Jean-Daniel Verhaeghe : Le grand inquisiteur.
- 2006 : Je hais les parents de Didier Bivel : Henri.
- 2006 : René Bousquet ou le grand arrangement de Laurent Heynemann : René Bousquet.
- 2007 : Monsieur Joseph d’Olivier Langlois : Youssef Hamoudi.
- 2009 : Un souvenir de Jacques Renard : Thomas Lebey.
- 2013 : Les Mauvaises Têtes de Pierre Isoard : Paul.

Au théâtre ce soir
- 1972 : La Main passe de Georges Feydeau, mise en scène Pierre Mondy, réalisation Pierre Sabbagh, Théâtre Marigny.
- 1976 : Attends-moi pour commencer de Joyce Rayburn, adaptation Jean Marsan, mise en scène Michel Roux, réalisation Pierre Sabbagh, théâtre Édouard VII.
- 1980 : Décibel de Julien Vartet, mise en scène Max Fournel, réalisation Pierre Sabbagh, Théâtre Marigny.
- 1984 : La Pomme de Louis Verneuil et Georges Berr, mise en scène René Dupuy, réalisation Pierre Sabbagh, Théâtre Marigny.

Théâtre
- 1961 : L’Étourdi de Molière, mise en scène Jean Meyer, Théâtre du Palais Royal.
- 1961 : Le Dépit amoureux de Molière, mise en scène Jean Meyer, Théâtre du Palais-Royal.
- 1961 : Un certain monsieur Blot de Robert Rocca, mise en scène René Dupuy, Théâtre Gramont.
- 1962 : Les Femmes savantes de Molière, mise en scène Jean Meyer, Théâtre du Palais Royal.
- 1966 : La Nuit de Lysistrata d’Aristophane, mise en scène Gérard Vergez, théâtre Édouard VII.
- 1971 : La Main passe de Georges Feydeau, mise en scène Pierre Mondy, Théâtre Marigny.
- 1972 : Duos sur canapé de Marc Camoletti, mise scène de l’auteur, Théâtre Michel.
- 1977 : Grandeur et Misère de Marcel Barju, mise en scène Pierre Vielhescaze et Claude Kolton, Théâtre Fontaine.
- 1979 : Venez nombreux, one-man show, Théâtre des 400 coups.
- 1980 : On dînera au lit de Marc Camoletti, mise en scène de l’auteur, Théâtre Michel.
- 1985 : La Prise de Berg-Op-Zoom de Sacha Guitry, mise en scène de Jean Meyer, Théâtre des Célestins.
- 1986 : La Prise de Berg-Op-Zoom de Sacha Guitry, mise en scène de Jean Meyer, Théâtre des Nouveautés, Théâtre de la Michodière.
- 1987 : La Galipette d’E. Barrett, mise en scène Robert Manuel, Théâtre Marigny.
- 1987 : Drôle de couple de Neil Simon, mise en scène de Jean-Luc Moreau, Théâtre des Célestins.
- 1988 : Drôle de couple de Neil Simon, mise en scène de Jean-Luc Moreau, Théâtre Saint Georges.
- 1989 : Duos sur canapé de Marc Camoletti, mise en scène de l’auteur, Théâtre Michel.
- 1990 : Vite une femme de Daniel Prévost, mise en scène de Jean-Luc Moreau, Théâtre Michel.
- 1991 : Déconnage immédiat, one-man-show, Grand Théâtre d’Edgar.
- 1993 : La Frousse de Julien Vartet, mise en scène Raymond Acquaviva, théâtre Édouard VII.
- 1996 : L’Avare de Molière, mise en scène Christophe Correia, Théâtre de Boulogne-Billancourt.
- 2000 : Show Business de George Huang, mise en scène Thomas Langmann, Théâtre de la Gaîté-Montparnasse.
- 2002 : Sodome et Virginie, mise en scène Daniel Prévost, Théâtre de la Gaîté-Montparnasse.
- 2005 : Être ou ne pas être Daniel Prévost, one-man-show, mise en scène Sorën Prévost.
- 2008 : Fédérico, l’Espagne et moi, mise en scène Erling Prévost.

Publicité
Il prête sa voix pour les spots publicitaires de Système U depuis les années 1980. Il apparaît dans certains spots de la MAAF. Il a également fait la publicité de la Renault 6 à la télévision.

BIBLIOGRAPHIE

En 1986, sous un trait de plume corrosif, il signe le premier volet d’une trilogie autobiographique (Coco belles nattes aux éditions Denoël).
- Le Pont de la révolte, Denoël, coll. « Romans Français », 1995.
- Journal intime. Les années de réflexion (1939-1995), Verticales, coll. « Littérature », 1998.
- Le Passé sous silence, Gallimard, coll. « Folio », 2001.
- Coco belles-nattes, Gallimard, coll. « Folio », 2003.
- Éloge du moi et autres pensées, Hors Collection, coll. « Bibliothèque de l’humour », 2006.
- Délires, Le Cherche Midi, coll. « Humour », 2010.